03 June 2021

À l'école des abeilles pour découvrir comment protéger notre écosystème

Insectes pollinisateurs par excellence, les abeilles volent de fleur en fleur pour s'en nourrir, les protéger et augmenter leur capacité à porter des fruits. Leurs ruches sont un petit mais grand super organisme d'individus sociaux, qui trouvent dans l'écosystème biodynamique l'environnement idéal pour proliférer et exercer leur précieuse fonction en toute liberté.

Vous êtes-vous déjà demandé si vous connaissez vraiment la fonction des abeilles dans notre écosystème ?

Au-delà de la production de miel, de pollen, de gelée royale, de cire et de propolis, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les humains et le monde végétal ne doivent pas se leurrer en pensant qu'ils peuvent s'en passer.

Les abeilles sont de véritables individus sociaux qui vivent dans une communauté matriarcale qu'elles ont judicieusement créée, au sein de laquelle elles jouent des rôles précis, tous également nécessaires à la survie de toute la famille de la ruche.

Il s'agit d'un environnement fermé, protégé et autosuffisant, rappelant les caractéristiques de l'organisme biodynamique. Et c'est précisément dans la méthode agricole biodynamique qu'elles trouvent un allié accueillant et incomparable, car elle n'utilise pas d'insecticides chimiques et agressifs sur les plantes qu'elles protègent et fertilisent.

En bref : les abeilles sont un exemple de société, de collaboration et d'agrégation mais aussi un rempart intouchable pour leur capacité à réguler l'écosystème et à promouvoir et augmenter les résultats de la production agricole.

Nous leur devons beaucoup et, avec elles, il est essentiel de continuer à sauvegarder la biodiversité.

 

api Ortofficina Oway

Une identité forte, dans l'intérêt de tous : la collaboration gagnante des abeilles dans la société

Petites, méfiantes et défilées, les abeilles constituent une catégorie d'insectes qui pourraient donner un cours magistral sur le concept profitable du "vivre ensemble".

Tout d'abord, il est bon de rappeler qu'elles vivent dans une famille et que, pour protéger ce noyau, elles travaillent et agissent au quotidien. Elles sont toutes filles d'une seule mère, la reine des abeilles, et répondent à ses impulsions selon un schéma très précis de rôles et de castes.

Dans la nature, elles choisissent de construire leurs rayons de cire dans des cavités protégées, comme des rondins, des rochers en retrait ou des crevasses difficiles à atteindre. L'homme les élève et leur prépare des maisons confortables, appelées ruches, sans rien avoir à dire sur la planimétrie ou la délicate répartition des pièces.

Chaque cellule a des dimensions différentes, qui dépendent du membre de la famille qu'elle va accueillir : le faux-bourdon (le mâle, inactif et responsable uniquement de l'accouplement avec la reine), les abeilles ouvrières (les filles femelles, piliers de la ruche) et la reine elle-même, mère et guide de la maison commune.

Vivre ensemble, cultiver leur force relationnelle, n'est pas un choix pour les abeilles : seules, elles ne survivraient pas, même en présence de nourriture et d'eau.

 

arnia Ortofficina Oway

Pourquoi la ruche est-elle un (super) organisme ?

Le corps humain est un organisme vivant doté de nombreuses fonctions vitales essentielles.

Sur ce point, nous sommes tous instinctivement d'accord.

En son sein fonctionnent les systèmes digestif, respiratoire, squelettique, musculaire, immunitaire, etc. Avec des compétences différentes, certes, mais toutes avec le même degré d'importance.

Eh bien, les abeilles de la ruche accomplissent ces mêmes tâches de manière ordonnée et efficace. Croyez-le ou non, il existe des abeilles charognards, des abeilles exploratrices, des abeilles butineuses, des abeilles nourricières, des abeilles gardiennes, des vers de cire et même des abeilles fossoyeurs.

Chacune fait partie de la caste des abeilles ouvrières et pourrait être comparée à une cellule, ou un organe, de cette super entité spéciale. En fait, toutes leurs activités, petites ou grandes, sont destinées au fonctionnement de ce microcosme.

La reine des abeilles est le centre incontesté de leur monde : la seule femelle fertile de la colonie et celle qui indique aux autres, grâce aux phéromones, ce qu'elles doivent faire et quand le faire. Le système central et l'appareil reproducteur d'une société conçue à son image.

La vie des abeilles est extrêmement variable.

Les ouvrières résistent 30 à 40 jours en été et jusqu'à 6 mois en automne. La reine vit plus de 3 ans, mais en vieillissant, elle perd sa capacité de reproduction et donc son autorité et sa vigueur.

 

apicoltore Oway Ortofficina

Les abeilles dans l'Ortofficina : un habitat idéal à vivre et à protéger

Partons d'un postulat... les abeilles, en quittant la ruche, jouent un rôle qui comporte aussi des risques.

Les abeilles domestiques et sauvages sont responsables d'environ 70% de la pollinisation de toutes les espèces végétales vivantes de la planète et fournissent environ 35 % de la production alimentaire mondiale. Comment ? Par la pollinisation entomophile (qui est celle effectuée par les insectes).

Cependant, les fleurs et les plantes sur lesquelles elles se posent sont souvent contaminées par des pesticides toxiques qui mettent leur survie en danger. La méthode agricole biodynamique, qui ne les utilise pas, maximise au contraire leur utilité : on les laisse choisir leur trajectoire et construire en vol un réseau dense qui, tel un chapeau, enveloppe et protège toutes les plantes médicinales sur lesquelles elles se sont attardées. Ce "bonnet" éloigne les abeilles des autres essaims mais aussi, et surtout, les autres insectes considérés comme nuisibles à cette espèce végétale.

Les plantes médicinales cultivées dans Ortofficina bénéficient de cet insecticide naturel et spontané, ainsi que du pouvoir productif fourni par la pollinisation.

Ce qui est certain, c'est que les abeilles, entre ses rangs, ne sont pas en danger.

 

api Ortofficina Oway alveare

L'essaimage : une nouvelle famille d'abeilles pour protéger la biodiversité

À l'intérieur de la ruche, il est vrai, la reine des abeilles donne naissance à des faux-bourdons et à des abeilles ouvrières. Mais pour que la société des abeilles puisse se répandre et perdurer, il est nécessaire que d'autres noyaux capables de réaliser la même communauté courageuse soient créés. Une reproduction, après tout, au carré.

L'essaimage n'est rien d'autre que le détachement d'une partie de la ruche de la ruche d'origine. Il se déroule lorsque la vieille reine, épuisée, est remplacée par une jeune fille prête à hériter du sceptre, mais aussi lorsque l'essaim est orphelin et doit rejoindre un autre groupe. Elle exige beaucoup de préparation et la sélection préalable d'un nouveau logement adapté à ses besoins.

Une chose est sûre : sans reine, l'essaim ne peut tenir.

Dans notre ferme Ortofficina, sur les collines de Bologne, ce phénomène fascinant s'est produit, conduisant un essaim à quitter l'ancienne ruche en direction des branches d'une aubépine, en attendant de se déplacer vers une nouvelle maison où les abeilles seraient élevées. Voici la vidéo!

Elles continueront, à partir de cette seconde base, à protéger les espèces cultivées sur le périmètre de l'exploitation agricole qui est le point de départ de l'agrocosmétique circulaire d'Oway. Et nous continuerons à leur garantir un séjour sûr, afin qu'elles puissent maintenir l'équilibre de l'écosystème, fertiliser et protéger les précieuses sources végétales de nos extraits et formules.

 

MORE FROM JOURNAL

À la découverte d'une Clean Beauty

Interview avec Elda, conseillère beauté chez Oway

Inverser le résultat du changement climatique en choisissant l'impact zéro

Les activités humaines ont un poids, les réalités productives laissent une empreinte. Toute action, produit ou procédé a un impact, plus ou moins durable, avec lequel se mesurer dans le présent. Mais avant de chercher à les équilibrer, il faut faire les comptes : émissions en main.

Lab4hair Barcelone - Interview de David Pruneda

La première étape de notre itinéraire commence à Barcelone, capitale cosmopolite de la Catalogne. C’est là, au cœur de la ville de Gaudí bercée par la Méditerranée, que le salon Lab4hair a décidé de jeter l’ancre. Véritable temple du bien-être écoresponsable et plastic free, le salon est géré par David Pruneda, porte-parole des valeurs de l’« agricosmétique » circulaire sur le territoire ibérique, qui sera aujourd’hui notre guide dans cette découverte de l’aventure Oway.

Select country and language

Close

Nord Europa

  • Estonia
  • Danimarca
  • Finlandia
  • Lettonia
  • Lituania
  • Olanda
  • Svezia

Sud Europa

  • Spagna
  • Grecia
  • Italia
  • Malta
  • Portogallo

Ovest Europa

  • Belgio
  • Croazia
  • Repubblica Ceca
  • Germania
  • Francia
  • Irlanda
  • Lussemburgo
  • Austria
  • Regno Unito

Europa centrale e dell'est

  • Bulgaria
  • Ungheria
  • Polonia
  • Romania
  • Slovacchia
  • Slovenia

Altre

  • Stati Uniti
Fermer

Utente loggato

Fermer